Sécurité : Incendie et PPMS

Depuis longtemps, 3 exercices « Incendie » sont réalisés par année scolaire. Depuis 2009, l’école a un PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté), dispositif de prévention qui a pour objectif de mettre en place une organisation interne afin d’assurer la mise en sécurité de toutes les personnes présentes dans l’école en cas d’accident majeur. Ce plan définit notamment des lieux de confinement répartis dans l’école, les procédures conservatoires devant être mises en place, les conseils de gestion de la crise,…. dans l’attente de l’intervention des secours.

Qu’est-ce qu’un accident majeur ? C’est un accident de grande envergure (explosion, incendie, tempête, tremblement de terre, nuage toxique…).

Comment se reconnaît l’alerte ? C’est un Signal National d’Alarme (3 émissions successives et séparées par un intervalle de 5 secondes) ou tout autre moyen de communication propre à l’école.Afficher l'image d'origine

L’alerte est déclenchée par la directrice :

– lorsqu’elle est prévenue par les autorités (mairie, préfecture, gendarmerie, police, inspection académique) ou par le signal national d’alerte (les sirènes émettent un signal composé de trois séquences d’une minute 41 secondes, séparées par un silence de cinq secondes),

– lorsqu’elle est témoin d’un accident pouvant avoir une incidence majeure pour l’école et son environnement.

Pour vous, quels sont les bons réflexes ?

1/ N’allez pas chercher vos enfants à l’école pour ne pas les exposer, ni vous exposer.

2/ Ecoutez la radio (fréquence 101.8 France Bleue Loire Océan) et respectez les consignes des autorités.                                  https://encrypted-tbn3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQKaImNUbuTp57eZpW44T0g3VuSWr_k1WfIhzlZbvelN5KQClHHiQ

3/ Ne téléphonez pas à l’école, laissez les réseaux libres pour que les secours puissent s’organiser.                                        Afficher l'image d'origine

4/ Recevez avec prudence les informations souvent parcellaires ou subjectives n’émanant pas des autorités (celles recueillies auprès d’autres personnes, par exemple).

          Avec les dernières directives de l’Education Nationale concernant des situations d’urgence particulières et dépendantes de la volonté d’autrui, l’école a actualisé son PPMS par de nouvelles mesures de sécurité.

Durant l’année scolaire, les 3 exercices PPMS annuels vont permettre de répéter les postures (confinement ou évacuation) selon l’accident constaté.

Le PPMS est un dispositif difficile à mettre en place, d’autant que je souhaite qu’il ne serve jamais !  Cependant, un événement grave et imprévu génère suffisamment de stress et de désorganisation pour ne pas s’en remettre à une improvisation, à coup sûr, hasardeuse.